Le rachat de crédit est particulièrement soulevé en matière de prêts conso. Il s’agit d’un dispositif permettant de rassembler tous les crédits à la consommation au sein d’une seule formule. Ce type de regroupement de prêts se montre très favorable pour l’emprunteur. Il existe plusieurs raisons de recourir à cette solution. Cependant, ce n’est pas toujours évident de décrocher un contrat parfaitement adapté à chaque situation. Une poignée de conditions influencent cette pratique. Comprendre chaque point de ces éléments joue en votre faveur.

Les avantages d’un rachat de crédit conso

Il y a une règle irréfutable en matière de crédits. Lorsque l’endettement devient trop important, le remboursement se fait au détriment de l’équilibre financier de la personne qui endosse les dettes. De ce fait, le principal avantage du rachat de prêt est de rehausser le pouvoir d’achat du foyer en question.

Pour ce faire, l’établissement qui rachète les crédits propose un seul taux d’intérêt afin de réduire les mensualités. Le fait est que dans le cadre de plusieurs souscriptions, les taux peuvent être différents les uns des autres. Alors que cela complique la gestion des dépenses. C’est encore pire lorsqu’il s’agit d’un taux variable.

Il faut savoir qu’un surendettement réduit à néant la chance d’obtenir un autre prêt d’une grande envergure à l’instar de l’aide financière immobilière. Par conséquent, procéder à un regroupement peut faciliter les choses sans pour autant compromettre la situation financière du ménage.

Les prérequis qui entrent en jeu

En ce qui concerne les conditions à respecter, elles se traduisent par toutes les obligations qui s’imposent à l’intéressé au moment de faire la demande de rachat de crédit. Au premier chef, l’existence d’une ou de plusieurs catégories de prêt est requise. Cela peut être, entre autres, un crédit auto ou un prêt renouvelable.

Ensuite, les crédits conso doivent être à hauteur de 90 000 euros maximum. En ce qui concerne la valeur minimale des prêts, elle est de 5 000 euros. La dernière condition est relative au taux d’endettement. Afin d’assurer le remboursement du crédit après rachat, l’emprunteur ne doit pas dépasser les 33%.

Le rachat de crédit conso convient à différentes sortes de profil allant des salariés aux retraités en passant par les autres métiers tels que les artisans et les professions libérales.

Les types de crédits concernés

Ce ne sont pas tous les crédits qui sont concernés par cette opération. Les prêts personnels font partie de ceux qui peuvent être rachetés. Outre le crédit renouvelable, la location avec option d’achat, le découvert autorisé, le prêt étudiant et les microcrédits personnels sont rachetables.

En ce qui concerne les crédits affectés, le financement de l’achat d’un véhicule est compris d’office. De même pour le prêt bateau et le crédit travaux.

Quelques documents à fournir

Comme toutes procédures bancaires, des documents sont à préparer. Le justificatif de revenus est l’élément le plus spécifique. À part cela, des pièces justificatives associées au compte lié aux crédits sont demandées.

En sus, des éléments classiques tels que la pièce d’identité et le certificat de résidence pourraient être exigés selon chaque établissement. En dernier lieu, les contrats de tous les prêts concernés sont inévitables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici