Crédit photo : © Canva
in

Découvrez nos astuces pour maximiser votre récolte de tomates : pincer, fertiliser, pailler

L’avantage des tomates est qu’elles peuvent être récoltées sans interruption tout au long de l’été. Que pouvez-vous faire pour vous assurer d’en avoir le plus possible ?

Les tomates sont tout simplement divines ! Vous pouvez les manger crues, en faire une salade, une pizza, une sauce pour spaghetti ou les faire cuire au four. En outre, ils contiennent une grande quantité de vitamines B, C, E et sont considérés comme un stimulateur immunitaire naturel. Vous les apprécierez également lorsque vous prendrez un bain de soleil. En fait, le lycopène, un colorant rouge, est un étonnant « bronzeur de peau », de sorte que vous aurez une belle couleur qui durera jusqu’à la fin de la saison. En fin de compte, la vie est tout simplement plus pauvre sans tomates. Alors que faire pour être sûr d’obtenir la plus grosse récolte cette année ?

Essayez la permaculture

Au mois de mai, plantez vos tomates dans un sol qui a reçu de la paille pendant six mois. Si vous n’avez pas de paille, vous pouvez la remplacer par du paillis – une fine couche d’herbe coupée. Faites un treillis pour chaque plant, qui est un tuyau de 30-40 cm à travers lequel vous verserez de l’eau et de l’engrais aux tomates en croissance. Ce « separé » empêchera les mauvaises herbes de pousser autour des tomates. En outre, vous vous débarrasserez des arrosages fréquents, car l’isolation en paille empêche l’eau de s’évaporer et la plante sera bien arrosée.

N’oubliez pas de pincer

Avez-vous des plants de tomates dans votre jardin ? Cela aidera leur rendement si vous les pincez. Comment faire ? Il suffit de trouver la pousse latérale et les pousses à l’aisselle et de les casser. Si, au contraire, vous ne faites rien et n’essayez même pas de pincer, les semis risquent de  » flétrir « . Il commencera à pousser des branches qui lui enlèveront la lumière. L’humidité finira par prendre le dessus et la plante deviendra une cible pour les moisissures. Alors faites attention à cela ! Selon les experts, les tomates greffées sont plus fortes et plus saines car elles ne gaspillent pas d’énergie sur d’autres pousses et se concentrent uniquement sur la culture. Et ils ont tendance à être beaucoup plus riches.

Arrosez abondamment les tomates de serre

Avez-vous remarqué que vos tomates de serre frisent leurs feuilles ? Ce n’est pas un geste d’ennui, mais un appel à l’eau. Le manque d’irrigation empêche les jeunes plants d’absorber certains éléments du sol, comme le calcium. Vous pouvez voir le minéral manquant dans les feuilles enroulées. Parfois, elle se manifeste aussi sous la forme de taches qui ressemblent à un revêtement fongique. Que faire ? Les producteurs de tomates débutants pensent qu’il s’agit d’un parasite et traitent la situation avec des fongicides. Les jardiniers plus expérimentés, en revanche, savent ce qu’est le « chien enterré ». Ils essaient donc d’arroser leurs plants de tomates moins fréquemment, mais très généreusement. L’air humide de la serre ne remplace pas l’arrosage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chomat_Arrosage (@chomat_arrosage42)

Coup d’envoi sur le balcon

Vous n’avez pas de jardin ? Pas de problème. Vous pouvez faire pousser des tomates maison sur votre balcon ou même à l’extérieur de votre fenêtre. Tout ce dont ils ont besoin, c’est d’un endroit sûr et d’un arrosage régulier. S’il fait chaud, arrosez-les deux fois par jour, sinon un arrosage tous les deux jours est suffisant. Une chose importante à retenir lors de la plantation de tomates est le drainage ! Ainsi, l’eau de pluie a toujours la possibilité de s’écouler. Si vous disposez d’un peu plus d’espace, optez pour les variétés buissonnières, qui sont plus prolifiques.

Essayez le vermicompostage

Le compost est un élément nutritif important pour les plantes. La bonne nouvelle est que vous pouvez le faire chez vous. L’une des méthodes est le lombricompostage, qui fait appel aux vers de terre. Comment faire ? Fabriquez votre propre composteur ou achetez-en un. Nourrissez-le avec des déchets organiques de la cuisine, tels que des épluchures, des sachets de thé usagés ou des restes de fruits et légumes. Puis on a fait travailler les vers de terre de Californie, qui sont des experts dans la décomposition des déchets. Le résultat sera un thé de vers de terre nutritif et un engrais solide. Pour les deux, vos tomates vous remercieront avec une double récolte !

Vaporiser les tomates avec du lactosérum

Ce mélange laiteux est plein de vitamines et constitue un excellent engrais pour les tomates (mais aussi pour les concombres, les choux, les roses et les courges). Vous pouvez le faire assez facilement : Achetez du kéfir et versez-le dans une passoire en plastique. Ce qui s’est écoulé est le petit-lait. Diluez-le dans de l’eau à raison de 1:5 et vous pourrez l’utiliser comme nappage quotidien. Vous verrez vos tomates pousser comme des fous !

Se débarrasser des nuisibles

Les tomates attirent une variété de ravageurs, tels que les cicadelles de la pomme de terre, les pucerons, les thrips et les mites. En ce qui concerne les mites, un mélange maison d’huile végétale et d’huile de printemps (4:1) fonctionne bien. Enfin, diluez le concentré à 1:50 avec de l’eau et utilisez-le en spray. Si, par contre, vous craignez le mildiou, n’arrosez les semis qu’au niveau des racines. Les feuilles ne sont alors pas mouillées et n’attirent pas inutilement l’ennemi.

mm

Rédigé par Nabila

Je m'appelle Nabila. J'ai 28 ans et je suis rédactrice web et content manager.
Je suis passionnée par le web, l'e-Marketing, le Web Design, la rédaction, la conception, web...Tant qu'il y a créativité, marketing, et originalité