Crédit photo : © Canva
in

Comment profiter des mauvaises herbes dans le jardin pour protéger les cultures au potager ?

Les mauvaises herbes dans votre jardin ne sont pas si mauvaises en fin de compte.

En effet, les mauvaises herbes peuvent être utilisées pour vos cultures potagères. Vous ne devez pas systématiquement les éliminer de votre jardin. Vous pouvez les utiliser pour en tirer profit. La suite dans cet article.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CETcréation (@cetcreation)

L’ortie pour fabriquer de l’engrais naturel

Parmi les mauvaises herbes du jardin, l’ortie est une plante qui peut être exploitée pour fertiliser votre sol.

L’engrais fabriqué à partir de la fermentation de l’ortie n’apporte pas uniquement des éléments fertilisants pour améliorer la production de vos cultures comme les tomates. Le jus est aussi un insecticide très efficace.

Pour fabriquer un engrais naturel à partir de l’ortie, vous avez besoin d’un récipient pour y stocker les plants d’ortie que vous avez fauchés dans votre jardin pour les laisser se fermenter. Vous faites un trou au fond du contenant et vous installez un autre seau en dessous pour récolter le jus de la fermentation qui s’en écoule. Ce jus sera un engrais très riche en azote et autres éléments nutritifs pour vos plantes. Il peut être aussi un insecticide efficace pour les pucerons qui peuvent attaquer vos plants.

Vous diluez le jus obtenu au 1/10, soit un volume de jus pour 10 volumes d’eau, avant de l’utiliser comme engrais foliaires pour vos plantes potagères. Par ailleurs, d’autres plantes comme le lierre ou le pavot peuvent également être utilisées pour fabriquer du purin.

 

Comment tirer profit du purlane ou pourpier ?

Le purlane ou pourpier fait partie des herbes qui se propagent facilement dans votre jardin. Cette plante est très invasive, surtout lorsque l’humidité est dominante.

Pour la santé humaine, elle est utilisée comme salade avec ses bienfaits reconnus. Elle est aussi très bénéfique pour vos plantes potagères à condition de bien l’exploiter. Comment tirer profit du pourpier ?

Le pourpier est connu pour ses tiges juteuses, donc riches en eau. Vous pouvez l’utiliser comme paillage dans votre jardin potager. Un paillage permet de limiter l’évaporation du sol. Cette pratique va réduire l’arrosage en maintenant votre sol humide en permanence.

Vous pouvez aussi utiliser certaines mauvaises herbes comme paillage à l’instar du pissenlit, du chénopode blanc, du mouron des oiseaux ou du trèfle. Vous les arrachez, puis vous les étalez dans les plates-bandes pour garder votre sol humide.

Certaines de ces mauvaises herbes ont aussi la particularité d’avoir une odeur répulsive contre les rats et les taupes ou encore contre certains insectes nuisibles.

 

Le chénopode blanc, riche en azote et reconnu comme un répulsif naturel

Si vous observez la présence de chénopode blanc dans votre jardin, utilisez-le comme matière à compost. Cette plante a la particularité d’être riche en azote et en magnésium. Vous pouvez ainsi l’utiliser comme engrais naturel en fabriquant du compost. Elle dégage aussi une senteur qui repousse les insectes.

mm

Rédigé par Nabila

Je m'appelle Nabila. J'ai 28 ans et je suis rédactrice web et content manager.
Je suis passionnée par le web, l'e-Marketing, le Web Design, la rédaction, la conception, web...Tant qu'il y a créativité, marketing, et originalité